société

L'Humidité cancer du Bâtiment

L'Humidité est l'un des fléaux qui ternissent la beauté de nos habitations, nous vous en donnons ici quelques éléments sur les conséquences de ce phénomène


LES DÉSORDRES DUS À LHUMIDITÉ

 

 

  • Modifications des caractéristiques physiques des matériaux

Une augmentation du taux d’humidité se traduit par :

-       des variations dimensionnelles ;

-       une diminution de la résistance mécanique ;

-       une augmentation de la conductivité thermique.

  • Désordres dus au gel

Le gel est une des principales causes d’altération des matériaux soumis à l’humidité. Ces dégradations se traduisent par des éclatements, des ébréchures et parfois même des destructions par plaques.

  • Les efflorescences

L’eau contenue dans les matériaux humides est le plus souvent chargée de sels provenant très fréquemment du matériau lui-même. Ces sels, lorsque l’eau s’évapore, se déposent sur la face extérieure de la maçonnerie, créant des traces, des taches ou des efflorescences. Celles-ci peuvent provoquer des détachements de plaques entières.

  • Le bistre

Le bistre est une substance composée de goudron et de crypto efflorescences, contenue dans la vapeur d’eau des fumées. Il se dépose à l’intérieur des parois des conduits de cheminée. Lorsque les fumées s’élèvent à l’intérieur des conduits, elles se refroidissent jusqu’à atteindre leur point de rosée. Il y a condensation et l’eau chargée de goudron et de crypto-efflorescences ruisselle le long du conduit et l’humidifie. La suie et les goudrons peuvent traverser l’épaisseur du conduit, laissant apparaître des taches de bistre sur la face visible du conduit.

  • La corrosion

L’humidité a également pour effet de provoquer la corrosion des métaux, ce qui entraîne des ruptures de canalisations dans le cas le plus grave ou des salissures dues à des coulures de rouille.

  • Les mousses et les lichens

Les parties de maçonnerie humides sont un terrain propice à la prolifération de mousses et de lichens. Ils présentent l’inconvénient de retenir l’humidité et de détériorer les matériaux.

  • Les moisissures

Une atmosphère trop humide favorise la prolifération des moisissures et de champignons. Les locaux humides et non aérés depuis longtemps dégagent une odeur de moisi caractéristique.

  • L’échauffure du bois

L’échauffure est une attaque du bois par des champignons, qui se caractérise par une coloration jaunâtre ou bleuâtre.

  • La pourriture du bois

La pourriture du bois est une dégradation due à des champignons qui s’attaquent aux tissus mêmes du bois.

Celui-ci change totalement d’aspect jusqu’à devenir de la poussière. Les champignons de maison s’attaquent essentiellement aux charpentes et aux menuiseries.

  • La desquamation de la pierre

Elle se manifeste par des décollements de plaques, plus ou moins importants, sur des épaisseurs variant de 2 à 20 mm.